Voyager en sécurité

Posté le 7 novembre 2017

Que ce soit pour affaires ou pour loisirs, voyager comporte une certaine part de risque. Ce risque ne se limite pas aux événements médiatiques (terrorisme, catastrophes naturelles, troubles géo-politques, etc). Au contraire, les risques les plus communs sont ceux qui passent innaperçus. Maladie, petite criminalité, accidents de la route ou encore perte et vol de passeport sont ceux auxquels chaque voyageur est régulièrement exposé. 

Selon une étude Ipsos MORI, 80% des entreprises sondées ont du modifier leurs projets de voyage suite à une menace de santé ou de sécurité en 2016. Ces quelques notions de base vous aideront à planifier vos voyages en conséquence.




Prendre le risque en compte dans votre stratégie voyage

 

Chaque entreprise a un devoir de diligence envers ses employés. Il est indispensable d'intégrer les notions de sûreté, santé et sécurité dans votre stratégie voyage. Pour une meilleure efficacité, il convient d'impliquer un maximum de participants dans cette étude. Idéalement la direction, la RH, les finances, les voyageurs doivent prendre part à cette concertation. Leur point de vue respectif rendra l'étude plus complète et son application plus concrète. L'objectif de ce tour de table est de s'accorder sur un niveau de risque acceptable et de s'assurer de disposer des moyens nécessaires pour assurer le bien-être des voyageurs en mission. 

Être bien informé

 

Un voyageur averti en vaut deux! Un bon trip brief doit inclure les informations relatives aux conditions d'entrée (visa, passeport, etc.), les éventuelles recommandations sanitaires (vaccins, médicaments conseillés ou proscrits) et surtout les avertissements de sécurité (niveau de risque et avis de voyage) pour chaque pays à visiter. Le profil démographique des voyageurs est aussi à prendre en compte. En effet, les critères d'âge peuvent influencer la sensibilité à certains virus ou maladies, de même que les femmes peuvent être sujettes à d'avantage de risques que leurs homologues masculins. 

Localiser les voyageurs

 

Savoir qui se trouve où et quand est essentiel pour s'assurer du bien-être de chaque voyageur. L'idéal est de disposer d'un système de géolocalisation spécialement conçu à cet effet. Un mapping en temps réel des voyageurs réduit le temps de réaction et améliore l'assistance aux voyageurs en cas d'urgence. Si vous n'avez pas accès à ce genre de services, d'autres méthodes peuvent aider à suivre l'évolution des voyages en cours. Encourager les voyageurs à partager leurs itinéraires ou à signaler leur position périodiquement peut aussi aider à les situer en cas de besoin. 

Être prêt à réagir en cas de besoin

 

Même si la majorité des voyages se passe sans accroc, savoir comment s'y prendre en situation de détresse est inévitable. Sensibiliser les voyageurs au comportement à adopter en cas de menace peut leur éviter le pire. Quelques notions de sécurité de base peuvent faire la différence le moment venu. Le management de l'entreprise aussi doit être préparé à ce genre d'éventualité. Il en va de leur responsabilité de s'assurer d'avoir les outils et les moyens adaptés pour assurer la sûreté de leurs employés en déplacement.


En résumé, on ne peut pas prévoir l'imprévisible mais on peut s'y préparer. Il ne faut pas attendre qu'une situation délicate se produise pour se demander ce qui aurait pu être fait pour l'éviter. En agissant préventivement, bon nombre de situations peuvent être évitées ou maîtrisées rapidement. Une approche proactive réduira l'exposition des voyageurs aux risques et permettra un meilleur suivi en cas de besoin.